À la rencontre des communautés forestières du nord du Congo !

Share this: Share on FacebookTweet about this on Twitter
Nous avons consulté des communautés au nord du Congo

Nous avons consulté des communautés au nord du Congo

Cet été, ClientEarth a organisé des missions de terrain conjointement avec la Plateforme pour la Gestion Durable des Forêts (PGDF). Ces missions ont eu pour but de consulter les communautés locales et populations autochtones sur leurs droits sur les ressources forestières. Des équipes de deux à trois personnes de la PGDF ont été à la rencontre de communautés dans six départements du Congo-Brazzaville (Sangha, Cuvette Ouest, Pool, Niari, Lékoumou, Kouilou).

Où avons-nous consulté les CLPA ?

Deux vagues de missions ont été organisées pour couvrir les six départements avec le plus grand couvert forestier au Congo. Notre équipe de trois personnes s’est rendue dans le département de la Sangha au nord du Congo, dans les villages de Pokola (siège de la société Congolaise Industrielle des Bois) et de Matoto.

Pourquoi consulter les communautés?

ClientEarth soutient la PGDF par le biais d’un projet d’appui à la société civile visant à renforcer les droits des communautés forestières. Depuis plus de deux ans, nous avons travaillé main dans la main pour contribuer à la réforme de la loi forestière au Congo qui concerne directement les communautés. Aujourd’hui, nous voulons connaître leur opinion sur des sujets qui feront l’objet de nouveaux décrets d’application du Code forestier.

Pour renforcer la participation à ces processus, nous sommes allés récolter les contributions des populations sur des sujets comme :

  • les droits d’usage ;
  • le partage des bénéfices qu’ils reçoivent des exploitants forestiers ;
  • la création des forêts communautaires.

Ce sont autant de sujets qui concernent directement ces communautés et vis-à-vis desquels ils ne sont pourtant quasiment jamais consultés. Des sessions séparées ont été organisées pour les femmes afin de s’assurer que leur situation et leurs préoccupations soient reflétées au mieux dans le processus de consultation. Ces consultations ont été très appréciées des communautés qui ont pu exprimer leur voix.

Prochaines étapes

Les contributions des communautés ont été remontées à la PGDF. De là, elles seront incorporées aux positions défendues par la société civile dans le cadre de la révision du Code forestier et reflétées dans des propositions de décret d’application du Code forestier sur lesquels la PGDF et son groupe de travail juridique se penchent. Nous espérons que ces contributions seront entendues et reflétées dans les nouveaux textes juridiques qui dicteront les règles du secteur forestier pour les décennies à venir.

Crédit photo: Nathalie Faure

Share this: Share on FacebookTweet about this on Twitter